Discours :

voir une "Lettre à Mersenne" de mars 1637 :

"Je vous ai beaucoup d’obligation des objections que vous m’écrivez, et je vous supplie de continuer à me mander toutes celles que vous entendrez, et ce en la façon la plus désavantageuse pour moi qu’il se pourra; ce sera le plus grand plaisir que vous me puissiez faire car je n’ai point coutume de me plaindre pendant qu’on panse mes blessures, et ceux qui me feront la faveur de m’instruire, et qui m’enseigneront quelque chose, me trouveront toujours fort docile. Mais je n’ai su bien entendre ce que vous objectez touchant le titre ; car je ne mets pas Traité de la Méthode, mais Discours de la Méthode, ce qui est le même que Préface ou Avis touchant la Méthode, pour montrer que je n’ai pas dessein de l’enseigner, mais seulement d’en parler. Car comme on peut voir de ce que j’en dis, elle consiste plus en pratique qu’en théorie, et je nomme les traités suivants des Essais de cette Méthode, parce que je prétends que les choses qu’ils contiennent n’ont pu être trouvées sans elle, et qu’on peut connaître par eux ce qu’elle vaut : comme aussi j’ai inséré quelque chose de métaphysique, de physique et de médecine dans le premier discours, pour montrer qu’elle s’étend à toutes sortes de matières."