Commentaire :

Il oppose la juxtaposition hasardeuse des constructions à une ordonnance des édifices dont la raison est le maître d'oeuvre, dont le jugement des architectes est guidé par la raison.Il y aurait donc, un ordre qui préside à la construction, une rationalité de la construction. la raison apparaît comme un principe de composition.